Sensibilisation d’une classe d’élèves de CE2/CM1 à l’alimentation

19 mars 2013
mercredi 20 mars 2013

Vous ne le savez sans doute pas encore, mais un PIC est en réalité un Projet d’Initiative et de Communication, à réaliser en groupe. Il s’inscrit dans le programme de Communication de nos deux années de BTSA en Sciences et Technologies des Aliments, et je pense que vous en aurez compris le but ! Le sujet et la réalisation sont libres, du moment qu’ils relèvent du raisonnable et qu’ils répondent à l’objectif premier : communiquer.

En ce qui concerne notre groupe, composé de 5 personnes travaillant dans l’agroalimentaire, nous avions envie de travailler sur le thème de l’alimentation et de l’agroalimentaire. Nous avons tout de suite eu envie de travailler à l’extérieur du lycée, et plus particulièrement dans une école primaire ou nous aurions pu transmettre une partie de nos connaissances à des enfants. Contrairement à ce que l’on croît, il est très facile de trouver une école susceptible d’accueillir des intervenants extérieurs du moment que le projet semble sérieux ! Pour notre part, nous avons pu travailler avec une classe mixte CE2/CM1.
PNG - 284.1 ko
Notre but était que les enfants sortent de notre intervention en ayant appris de nouvelles choses, et qu’ils aient éventuellement l’envie de s’intéresser à notre domaine professionnel dans les années à venir. Mais avant toute chose, il fallait trouver un moyen de les intéresser durant les 2 heures dont nous disposions.
Un projet, c’est avant tout un travail de groupe assez chronophage, comme vous vous en rendrez surement compte ! Plus vous êtes nombreux, plus les idées fusent, se ressemblent ou s’opposent, et c’est là que ça peut devenir compliqué. Mais heureusement pour nous, nous sommes tous partis sur les mêmes bases et avons tous travaillé dans le même sens. Nous avons donc réalisé des « brainstormings », ou remue-méninges pour les moins anglophones d’entre vous. Nous sommes partis sur le déroulement suivant : une activité d’introduction en groupe, puis 5 ateliers ludiques aux thèmes différents, et enfin une petite conclusion concernant l’intervention.
Pour l’atelier principal et en groupe, nous avons décidé de réaliser un petit jeu consistant à distribuer des vignettes représentant différents aliments aux enfants, puis de les leur faire replacer par famille sur un tableau, afin de tester leurs connaissances concernant les 7 familles d’aliments. Et là, quelle surprise ! Ils ont fait un sans-faute ! Nous avions remarqué que les élèves paraissaient assez éveillés lorsque nous avions rencontré l’instituteur, mais peut-être pas à ce point !
Pour les 5 ateliers, nous avons tous choisi nos thèmes, les avons fait valider au reste du groupe et avons ensuite réfléchi ensemble sur la meilleure façon de les présenter aux enfants.

- La première activité, présentée par Alexia, consistait à présenter aux enfants la famille des céréales et tout particulièrement du blé, ainsi que son utilisation dans l’alimentation de tous les jours et donc son importance. Pour cela, Alexia s’est servi de photographies et de réels grains de blé naturel.

- La seconde activité, présentée par Fousia, consistait à expliquer aux enfants la fabrication d’un yaourt nature ferme, en industrie. Pour ce faire, elle s’est servie d’une frise chronologique sur laquelle les enfants devaient replacer les différentes vignettes correspondants aux étapes du process de fabrication.

- La troisième activité, réalisée par Magali, était en fait un atelier de dégustation, destiné à expliquer aux enfants l’importance des sens, et particulièrement de la vue et de l’odorat. Elle a choisi dans un premier temps de leur faire goûter puis deviner le parfum de sirops dans lesquels elle avait volontairement ajouté des colorants alimentaires. Pour finir et après leur avoir expliqué que c’était la vue qui les avait trompés, elle leur a fait sentir différents arômes de fruits et légumes avant de leur apprendre à chercher dans leurs souvenirs pour retrouver ces différentes odeurs.

- La quatrième activité, présentée par Pauline, consistait à faire découvrir aux enfants la différence entre fruits et légumes d’un point de vue botanique. Afin de capter leur attention, elle avait apporté une dizaine de fruits et de légumes frais, pour pouvoir les partager et leur faire comprendre cette différence. Puis, à l’aide de vignettes, elle leur a fait découvrir les types de légumes (racine, tige, feuille…).

- La dernière activité, animée par Emmanuel, était en fait un jeu de société que nous avons créé de nos mains. Sur la base d’un plateau de jeu de l’oie, les enfants devaient répondre tour à tour à des questions relatives aux variétés d’aliments, à leur origine ainsi qu’à l’aspect nutritionnel de l’alimentation.

Nous avons enfin conclu en leur demandant si l’intervention les avait intéressés, s’ils avaient appris de nouvelles choses, et si elle leur avait donné envie d’en savoir plus sur l’alimentation et la fabrication des aliments.
Pour conclure, notre PIC s’est très, très bien passé. La préparation est assez longue et demande une bonne organisation, mais le jeu en vaut la chandelle. Nous avons passé une excellente après-midi auprès des enfants dont les yeux pétillaient tout au long des deux heures, leur entrain et leur participation étant très gratifiants au vu du travail que nous avons dû fournir. Nous vous avons d’ailleurs déjà trouvé un sujet pour l’année prochaine, l’instituteur nous ayant tout de suite demandé si nous n’avions pas d’autres projets à lui présenter !
Si nous pouvions vous donner un dernier conseil avant de clore cet article, ce serait de choisir un sujet que vous tient à cœur et vous verrez que vous n’aurez aucun mal à vous investir pour réussir votre Projet d’Initiative et de Communication.

Le groupe


Portfolio

JPEG - 1.1 Mo