Production de semences

Mai 2011
jeudi 5 mai 2011

Dossier 1e STAV

Spécificité et règles de la production de semences biologiques

Les modalités de gestion des disponibilités en semences destinées à l’agriculture biologique sont précisées par le règlement européen (CE) n° 889/2008, articles 45 et 48 à 56.
Les végétaux cultivés selon le mode de production biologique doivent être issus de semences ou de matériels de reproduction végétative dont la plante mère, dans le cas des semences, et la ou les plantes parentales, dans le cas du matériel de reproduction végétative, ont été produites :

- sans utilisation d’organismes génétiquement modifiés et/ou de tout produit dérivé des dits organismes ;
- selon la méthode de production biologique sur des parcelles déjà converties pendant au moins une génération ou, s’il s’agit de cultures pérennes, deux périodes de végétation.

Les semences et plants OGM ou traités avec des produits chimiques de synthèse sont interdits.

Mixité de productions végétales bio et non bio au sein d’une même exploitation

Dans un souci de cohérence, il est fortement recommandé et souhaitable que tous les ateliers d’une même ferme soient conduits selon les règles de l’agriculture biologique. Cependant, la mixité bio/non bio ou bio/en conversion en productions végétales est autorisée dans un cadre précis (s’applique également dans le cas de la production de semences et de matériels de reproduction végétative) :

- l’unité bio et l’unité non bio doivent être physiquement séparées ;
- il est interdit au sein d’un îlot bio d’avoir des parcelles conventionnelles et vice-versa.

Les contraintes de la production des semences bio par rapport au conventionnel

Pas de produits phytosanitaires de synthèse et pas d’engrais de synthèse. Les produits chimiques de synthèse (produits phytosanitaires, fertilisants obtenus par synthèse) sont interdits. Seuls sont autorisés les éléments contenus dans les listes positives du règlement d’application (annexes I et II) du règlement.

Rotations et apports de matières organiques

La fertilité et l’activité biologique des sols doivent être maintenues ou augmentées via des rotations pluriannuelles de cultures appropriées, comprenant des cultures de légumineuses, des cultures d’engrais verts et l’incorporation de matière organique provenant d’élevages biologiques. Les travaux du sol superficiels sont privilégiés pour ne pas perturber la vie microbienne du sol.