La mécanisation, les différents type de culture entre atout et contrainte

Mai 2011
vendredi 6 mai 2011

Les intérêts, atouts et contraintes de la mécanisation et des différents types de culture selon les objectifs fixés

La mécanisation agricole est un souhait légitime des agriculteurs qui espèrent, par ce moyen, alléger leurs peines et augmenter leurs revenus.
De par son coût élevé, la mécanisation agricole ne s’improvise pas.
Une étude sérieuse sur le matériel à utiliser et sur sa rentabilité doit être effectuée avant toute acquisition, au risque d’essuyer de graves échecs.
C’est dans le but d’aider dans ces démarches ceux qui s’intéressent à la mécanisation de leur exploitation que cette étude est réalisée.

Introduction

La mécanisation n’est concevable que si elle s’accompagne d’une réduction du temps de travail susceptible d’être valorisée. Cette épargne de main-d’oeuvre peut être utilisée pour d’autres tâches à la ferme, ce qui peut augmenter le revenu de la famille.
La mécanisation tend à accroître la productivité du travail. Elle permet d’obtenir :
- un résultat plus grand avec les mêmes efforts (rendement quantitatif du travail)
- un résultat de plus grande qualité (le sol est mieux préparé) utilisation des engrais ; enfouissement de matière organique).
- un allègement de la peine physique

JPEG - 55.3 ko

Cependant, la mécanisation impose des servitudes :
- les investissements qu’il faut rentabiliser
- le matériel s’use, il faut le remplacer
- la mécanisation spécialise les entreprises et les individus
- la mécanisation est dangereuse pour la santé et la vie des hommes
- la mécanisation diminue le nombre des travailleurs.

Toute mécanisation d’une exploitation ne doit pas être faite brusquement, mais devrait se faire de façon progressive. La culture attelée a fait et continue de faire ses preuves partout où elle est pratiquée. Elle demande de faibles investissements pour son acquisition et ensuite ne coûte pas cher à l’utilisation. La culture attelée permet d’augmenter les surfaces cultivées et de se familiariser avec les différents outils utilisés.

Les différents types de culture peuvent être choisis en fonction de la région où se situe l’exploitation et des objectifs que l’on se fixe en relation avec l’histoire de l’exploitation. Ensuite l’achat de nouvelles terres se fera en fonction des revenus obtenus. Auparavant il faut prendre en compte les contraintes technique, sol, climat et des contraintes économique, du marché.

JPEG - 34.8 ko