Projet d’installation d’un biocomposteur

Janvier 2008
jeudi 31 janvier 2008

PNG - 20.4 ko
La nécessité d’installer un biocomposteur pour réduire encore et valoriser les déchets alimentaires

Le lycée a mis en place un système permettant de prévoir au plus juste le nombre de repas pris lors de chaque service (élèves, enseignants, personnels, extérieurs, invités, etc.). Mais malgré celà la quantité de déchets alimentaires est demeurée importante.
Profitant de l’opportunité offerte par le Conseil Régional de travailler avec l’association GESPER [1], le lycée a donc initié un projet d’installation d’un biocomposteur. Ce matériel permettra de transformer les déchets alimentaires fermentescibles en compost qui pourra être utilisé sur place pour les espaces verts ou l’exploitation agricole.

PNG - 122.8 ko
Composteur installé sous abri (source : société Kollvik)

Les étapes et l’avancement du projet

La 1ère étape pilotée par l’association GESPER a consisté à élaborer un prédiagnostic. Des rencontres avec les différents personnels ainsi que l’étude de la configuration et du fonctionnement des services, notamment des cuisines, ont permis d’identifier les atouts et les inconvénients pour l’installation du biocomposteur. La mise en place une semaine durant d’un tri des déchets par les usagers de la cantine a aussi permis de quantifier précisément la quantité totale de déchets et la quantité de déchets fermentescibles.
La 2ème étape consiste maintenant à élaborer des solutions opérationnelles :
- quel biocomposteur ?
- où sera-t-il installé ?
- quels aménagements des cuisines pour pouvoir trier les déchets ?
- quelle organisation, quel matériel et quel trajet pour le transport des déchets jusqu’au biocomposteur ?
- comment verser la charge importante que représentent les déchets dans le biocomposteur ?
- qui sera en charge du fonctionnement du biocomposteur (alimentation en sciure pour un bon équilibrer azote/carbone et une bonne fermentation, contrôle du bon fonctionnement, maintenance…) ?
- qui videra les déchets ayant subi une première transformation dans le biocomposteur et les emmenera sur le site de maturation ?
- où sera situé le site de maturation, qui s’en occupera ?
- comment sera utilisé le compost ?
Si le Conseil Régional valide les solutions opérationnelles et accorde une subvention, on passera à la 3ème étape du projet à savoir l’installation et la mise en service du biocomposteur.

La valorisation du projet et les autres améliorations possibles.

Le projet de mise en œuvre du biocompostage au lycée est d’ores et déjà valorisé dans la pédagogie. C’est un exemple concret pour illustrer des notions variées telles que la conduite de projet, la fermentation par les microorganismes, la fertilisation organique… C’est un point de départ également pour réfléchir sur les déchets alimentaires, l’alimentation, les emballages, la proximité entre producteurs et consommateurs, le développement durable en général.
Ainsi on peut espérer que ce projet apportera à l’ensemble des élèves et personnels du lycée en même temps qu’ils apporteront de nouvelles solutions pour réduire toujours un peu plus les déchets et progresser vers un développement durable.

Lien vers le projet au format pdf :

PDF - 1.3 Mo

PNG - 8.6 ko


[1GESPER : GEStion de Proximité de l’Environnement en Région